Status update | dimanche 29 juin 2008, 18h15

Mood: Neutral

Bon, il semblerait que définitivement, j'ai du mal à blogger quand j'ai en parallèle une activité à temps plein. Essayons de corriger ça, en résumant a minima les choses importantes qui se sont passées depuis ce fatidique 20 mars, date du dernier billet. :-)

Côté vie professionnelle tout d'abord, la bonne nouvelle, c'est que depuis le 1er avril, je suis travaille pour OWS, en télé-travail depuis Nantes. Globalement, j'y exerce mes modestes talents liés aux technologies de l'information et de la communication en concevant avec les clients, puis réalisant les sites de leurs rêves. Pour être un peu plus précis, OWS tend à se spécialiser dans l'intégration de solutions basées sur le système de gestion de contenu Drupal, que je connais bien pour m'en être servi notamment comme base lors de la réalisation de CoolEtude, en 2006 et que j'ai chaudement recommandé depuis (Benoît pourra confirmer ;-)). Depuis j'exerce mes activités dans une ambiance particulièrement agréable et avec des clients comme on en rêve, donc, difficile de demander mieux :-) Plus de détails au fil de l'eau, et après que j'ai mis au clair les clients ayant acceptés ou non d'être cités en référence.

Côté administrateur système, Méga-Poudlard avait réellement de plus en plus de mal à être utilisable sur un serveur mutualisé, j'ai donc franchi le pas et investi dans un serveur dédié: je ne le regrette pas, la différence est réellement sensible :-) Le processus de migration de mes divers sites est toutefois loin d'être terminé, defr.org est par exemple encore chez DreamHost pour le moment. J'ai aussi quelques billets sur l'utilisation de Mercurial en attente, de façon à aider les personnes qui souhaiterait pouvoir s'y mettre d'une part, mais aussi à démystifier un peu la prétendue complexité des systèmes distribués de gestions de versions d'autre part. Accessoirement, je trouve qu'on en parle relativement peu, c'est donc l'occasion de réparer ça :-)

Enfin, côté vie personnelle, soleil au beau fixe. La première rencontre organisée entre famille et belle-famille c'est bien déroulé, première étape vers une officialisation plus que probable de la relation que j'entretiens avec ma tendre moitié. Et pour finir, j'ai déjà battu sans mal le nombre de baignades de l'année dernière (pour référence, 0, ce qui est une honte lorsqu'on habite à moins d'une heure de l'eau): déja 3 baignades cette année, et 4 sorties en bateau.